comment faire le fromage camembert

Photo by AlbanyColley on Pixabay

Le camembert est un fromage français à pâte molle dont l’arôme et la saveur sont audacieusement forts. Il est fabriqué à partir de lait de vache, et non de chèvre ou de brebis comme c’est le cas pour la plupart des autres fromages bleus. Le résultat est un fromage riche et crémeux qui suinte dès qu’on le casse. Si vous y réfléchissez bien, le camembert n’est pas particulièrement difficile à fabriquer ; le processus est très simple et ne comporte que sept étapes. Mais si vous êtes novice en matière de fabrication de fromage à domicile, même ces quelques étapes peuvent vous sembler un peu intimidantes. Ne vous inquiétez pas, c’est peut-être un défi, mais c’est aussi très gratifiant !

Qu’est-ce que le camembert ?

Le camembert est un fromage à pâte molle et crémeuse, à l’arôme et à la saveur prononcés. Il est fabriqué à partir de lait de vache, et non de lait de chèvre ou de brebis comme la plupart des autres fromages bleus. Le résultat est un fromage riche et crémeux qui suinte quand on le casse. Le camembert est un fromage à pâte molle, affiné en surface, fabriqué à partir de lait de vache. Il est préparé par les fromagers en fabriquant d’abord un fromage à pâte molle non pressée et à croûte lavée, qui est suspendu pendant plusieurs jours pour favoriser le développement d’une moisissure bleue à sa surface. Le fromage est ensuite conservé à une température juste inférieure au point de fermentation, ce qui empêche la croissance d’autres organismes.

Matériel dont vous aurez besoin

– Lait – Vous pouvez utiliser n’importe quel type de lait, mais le meilleur lait à utiliser est celui des vaches en pâturage. – Présure – La présure est une enzyme présente dans l’estomac des veaux, des agneaux et des chèvres. C’est cette enzyme qui est responsable du caillage du lait. – Sel – Le sel est utilisé pour aider à extraire le petit-lait du caillé. – Un thermomètre – Un thermomètre permet de contrôler la température du lait, du caillé, du petit-lait et des cultures bactériennes. – Un pH-mètre – Un pH-mètre permet de mesurer l’acidité du lait, du caillé, du lactosérum et des cultures bactériennes. – Une étamine – L’étamine est utilisée pour attacher le camembert pendant qu’il sèche. – Un moule à fromage – Un moule à fromage est utilisé pour aider à façonner le camembert et lui donner une forme uniforme.

Ingrédients

– Lait – Vous pouvez utiliser n’importe quel type de lait, mais le meilleur lait à utiliser est celui des vaches en pâturage. – Présure – La présure est une enzyme présente dans l’estomac des veaux, des agneaux et des chèvres. C’est cette enzyme qui est responsable du caillage du lait. – Sel – Le sel est utilisé pour aider à extraire le petit-lait du caillé. – Un thermomètre – Un thermomètre permet de contrôler la température du lait, du caillé, du petit-lait et des cultures bactériennes. – Un pH-mètre – Un pH-mètre permet de mesurer l’acidité du lait, du caillé, du lactosérum et des cultures bactériennes. – Une étamine – L’étamine est utilisée pour attacher le camembert pendant qu’il sèche. – Un moule à fromage – Un moule à fromage est utilisé pour aider à façonner le camembert et lui donner une forme uniforme.

Étape 1 : Coagulation avec la présure

Pour commencer, vous allez ajouter de la présure au lait. Vous la mélangez avec un peu de lait jusqu’à ce que la présure soit complètement dissoute. Après 15 minutes, vous ajoutez le reste du lait. La présure va travailler pour coaguler le lait. Vous utiliserez un thermomètre pour surveiller la température du lait, mais elle doit être comprise entre 35 et 37 degrés Celsius. Lorsque la coagulation est terminée, vous devez séparer le caillé du petit-lait. Vous pouvez le faire manuellement ou utiliser une étoffe à fromage pour vous aider à récupérer le caillé. Transférez le caillé dans un bol et ajoutez le sel et la culture bactérienne.

Étape 2 : Broyage et brumisation

Utilisez ensuite un mortier et un pilon pour broyer le sel et la culture bactérienne. Ils doivent être aussi fins que possible. Mélangez ensuite le tout avec le caillé. Placez le bol dans un endroit chaud et brumisez le fromage toutes les deux heures.

Étape 3 : Égouttage

Lorsque le moment est venu d’égoutter le caillé, vous avez plusieurs possibilités. Si vous avez l’équipement adéquat, vous pouvez utiliser une presse à fromage. Sinon, vous pouvez utiliser une étamine. Les deux méthodes prennent quelques heures. Mettez le lait caillé dans une étamine et attachez-la. Mettez-le dans une passoire et placez un poids, comme une casserole lourde, sur le dessus pour aider à faire sortir le petit-lait.

Étape 4 : Maturation et façonnage

Lorsque le caillé a fini de s’égoutter, transférez le Camembert dans le moule à fromage. Après 24 heures, retournez le Camembert. Après 24 heures supplémentaires, transférez le camembert dans une boîte d’affinage chauffée à 35 degrés Celsius. Après 2 semaines, le camembert est prêt et vous pouvez l’emballer et le manger !

Étape 5 : Conservation et maturation du Camembert Monget

Le Camembert Monget est un fromage prêt à être consommé. Il n’a pas besoin de vieillir comme les autres fromages. Le Camembert Monget est un fromage prêt à être consommé. Il n’a pas besoin de vieillir comme les autres fromages.

Conseils pour faire un meilleur camembert

– Veillez à ce que le lait, le sel et la présure soient tous à la bonne température. S’ils sont trop chauds ou trop froids, la culture bactérienne ne fonctionnera pas. – Assurez-vous que le lait est propre. Lavez vos mains avant de faire quoi que ce soit d’autre. – Assurez-vous que la pièce où vous fabriquez le camembert est propre et exempte de tout contaminant. La culture bactérienne que vous utilisez est très sensible à la contamination. – Soyez patient. La fabrication d’un camembert prend du temps, alors ne vous précipitez pas. – La culture bactérienne que vous utilisez peut être très importante. Il existe de nombreuses cultures différentes que vous pouvez utiliser avec ce fromage.

Conclusion

Le camembert est un fromage très populaire qui peut être fabriqué à la maison. Il n’est pas difficile à faire, mais il demande un peu de patience. Pour faire un bon camembert, vous devez vous assurer que tout est propre et prêt avant de commencer. Suivez ces étapes et assurez-vous de surveiller la température de tout. Et ne vous inquiétez pas si le résultat n’est pas parfait du premier coup. Avec de la pratique, vous ferez de merveilleux camemberts que vous pourrez partager avec vos amis et votre famille.

svhkk45

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page